Prêt Numérique en Bibliothèque : la lecture numérique enfin accessible à tous !

Avec la mise en production de la version 3 du Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB), la société Dilicom rend enfin la lecture numérique accessible à tous.
Nos solutions logicielles Decalog SIGB et Decalog PORTAIL Essentiel et Pro implémentent les nouvelles fonctionnalités sur les prêts numériques offertes par cette dernière. L’ensemble de nos utilisateurs de ce service Dilicom disposent de cette dernière version dans le cadre de notre offre decalog.net.

Enfin un accès en un clic pour vos usagers !

La dernière version de PNB a été principalement poussée par le besoin d’une nouvelle protection des droits numériques (DRM).
Auparavant, seule la DRM Adobe était compatible avec le service PNB. Dorénavant, la version 3 ouvre la compatibilité à la DRM LCP (Licenced Content Protection).

Cette DRM est beaucoup plus facile d’utilisation. Fini les différentes manipulations imposées par la DRM Adobe qui pouvaient rebuter fortement les usagers en bibliothèque à utiliser la solution : installation d’un logiciel spécifique, création d’un compte avec partage d’un numéro de carte bleue valide…
Outre une accessibilité renforcée, la DRM LCP induit d’autres changements intéressants pour le service.

Une prolongation des prêts facilitée…

La DRM LCP autorise la prolongation d’un prêt numérique depuis toute application de lecture compatible, fonction native des applications certifiées EDRLab.

L’intérêt de la prise en compte de cette nouvelle DRM est son intégration dans le SIGB ou le portail documentaire. Il est désormais possible qu’un bibliothécaire prolonge un prêt numérique pour un abonné depuis Decalog SIGB ou que l’abonné prolonge lui-même son prêt depuis Decalog PORTAIL Essentiel ou Pro.

Les règles de prolongation applicables spécifiquement aux documents numériques PNB sont à définir depuis le module « Paramètres » de Decalog SIGB. En effet, il existe des particularités comme le fait qu’un prêt numérique ne peut être rendu en retard, les documents numériques étant automatiquement restitués lorsque la date de retour prévue est atteinte ! La prolongation doit donc avoir lieu obligatoirement avant la date de retour prévue.

Si les conditions concernant la prolongation ne sont pas respectées, la prolongation d’un prêt numérique sur le portail web est rendu impossible.
L’internaute est averti par un message au clic sur le bouton de prolongation, avec précision de la raison de cette impossibilité.

Pour les professionnels côté SIGB, le refus de prolongation est signalé en rouge avec possibilité de forcer la prolongation.

À savoir que 3 cas de figure rendent impossible la prolongation d’un prêt numérique, même pour un professionnel côté SIGB :

  • Le prêt a été fait avec une DRM Adobe.
  • La durée maximale du prêt autorisée par la licence a déjà été atteinte. Cette durée maximale imposée par la licence est indiquée au niveau de l’exemplaire numérique dans Decalog SIGB.
  • Une erreur est remontée par Dilicom : erreur technique sur la plateforme de prêt, pas de correspondance retrouvée entre le prêt et la demande de prolongation sur la plateforme de prêt, etc.

Le motif du refus de prolongation, quel qu’il soit, est toujours affichée aux bibliothécaires et usagers.

…tout comme leur retour

De la même façon, en plus du retour anticipé depuis l’application de lecture, la DRM LCP permet la restitution par un professionnel depuis Decalog SIGB.

Un message d’alerte permet d’éviter toute erreur de manipulation avant d’effectuer réellement la restitution.

La restitution des documents protégés par Adobe DRM, elle, est impossible.

De nombreuses applications de lecture compatibles

Dilicom maintient une liste de toutes les applications de lecture existantes et la rend accessible via un Webservice. Le lecteur ayant téléchargé un document numérique et choisi son application de lecture, PNB détermine ainsi automatiquement la DRM compatible.

Cette liste permet aussi de savoir si l’application est compatible avec le nouveau service de synchronisation développé par Dilicom. Les applications de lecture peuvent se synchroniser avec le Prêt Numérique en Bibliothèque pour récupérer automatiquement les livres empruntés par l’utilisateur final et ainsi rendre plus fluide l’expérience utilisateur.

L’optimisation des services existants

Le nombre de prêts effectués et de prêts restants sont désormais connus en temps réel tout comme les retours anticipés.

La gestion des adresses IP pour la consultation « in situ » de documents a été améliorée. Il est désormais possible de gérer totalement les adresses IP des bibliothèques offrant le service de consultation sur place par la création, la modification, la suppression et l’édition de liste des adresses IP.

 

Lire aussi : http://pretnumeriqueenbibliotheque.fr/les-changements-induits-par-la-nouvelle-drm-lcp-et-la-nouvelle-version-de-lapi-pnb-v3/

Posté le